DENYS  DRAGAN

Dans un petit village de la région d’Ivano-Frankivsk en Ukraine, Denys Dragan nait le 30 décembre 1998 dans une famille de professeurs d’histoire. Un jour son oncle le surprend au piano, essayant de reproduire les musiques de ses dessins animés. A cinq ans, ses parents l’inscrivent à l’école de musique de la ville la plus proche. Pendant ses années d’école il s’initie également à la peinture, à la danse, au football, au Karaté, au waterpolo, aux échecs, au ski, à l’équitation et participe régulièrement aux olympiades scolaires.

Denys voulait devenir cosmonaute. Mais à l’âge de sept ans il gagne son premier prix de piano à la suite duquel il entend parler d’une école à Lviv pour les enfants faisant preuve d’un don hors du commun pour la musique. Son vœu d'y étudier est exaucé à l'âge de dix ans. Il est reçu à l’école Solomija Krusheljnitckaya, dans la classe du professeur T. Alexandrova, et la famille déménage à Lviv où l’éducation musicale de Denys deviendra la principale préoccupation.

En 2013 il gagne le 3e prix au Chopin Youth Piano Competition à Varsovie et les 1er prix aux concours « Stankovich Piano Competition » à Kiev, « Chamber music competition Starchenko » et « Na rodine Prokofieva » à Donetsk.

En 2014, il gagne deux premier prix dans les catégories récital et concerto avec orchestre, au concours « Accords of Chortyzja » à Zaporojié, Ukraine, et en 2015, le premier prix à un concours de jeunes talents à Prague.

A 17 ans il termine son cursus scolaire et part à Vienne pour entrer dans la classe du Prof. Tamara Atschba au Prayner Konservatorium für Musik und Dramatische Kunst.

En novembre 2017 Denys est invité à Khmelnitski, en Ukraine, pour donner un récital exceptionnel pour son âge avec, au programme, des oeuvres de Bach, Prokofiev et Liszt, ainsi que la Danse Macabre de Liszt avec orchestre.

En 2018 il donne un récital brillant à Vienne, organisé par la fondation Cziffra, après lequel il sera encensé par la critique, notamment pour son interprétation de la sonate de Dante de Liszt ("Un récital absolument fascinant").

Il est ensuite invité pour une tournée en Ukraine de l'ouest, où il donnera plusieurs fois le concerto n°2 de Rachmaninov.

En février 2019 il gagne le Premier Prix au concours international de piano Agustin Aponte, à Tenerife, suivi en avril par le Grand Prix au Concours ProArt et par la médaille de bronze au concours international Ferenz Liszt à Budapest en juillet 2019.

Il est invité par la fondation Cziffra pour un nouveau récital en novembre 2019 à Vienne, suivi d'une tournée avec un programme dédié à Liszt et Chopin, interprétant notamment le cycle complet des 24 préludes.

En 2020 il est invité à se produire dans le cadre de la première saison du cycle Musik durch die Jahreszeiten (Musique à travers les saisons) à la salle Ehrbar de Vienne.

En 2021, il joue un « Hommage à Cziffra » au Salon Bank Austria. Un récital pour le 100e anniversaire du grand pianiste hongrois. Ce concert est suivi en septembre d’un autre récital organisé par la Fondation Cziffra à Vienne avec des œuvres de Liszt, ainsi que quelques projets d’enregistrement. En mars 2022, Denys est invité à jouer sur la Heldenplatz de Vienne devant 50 000 personnes, pour soutenir l’Ukraine dans la guerre avec la Russie.

Plusieurs concerts sont prévus pour l’année 2022. En juin, il participe au concert conférence « Earth’s Climate Trajectories » dans le cadre des concerts d’Esperus. Il est également invité à se produire au grand concert de gala du Festival de Cziffra. En été, il donnera un récital solo en France au Festival du Périgord Pourpre « L’Été Musical en Bergerac ». Il a été également choisi par la firme C.Bechstein pour donner un concert pour l’Ukraine, organisé au C.Bechstein Centrum Wien en septembre 2022.

Denys Dragan est soutenu par l'association Esperus Art Fund depuis 2017.

  "Le pianiste ukrainien Denys Maksymchuk ouvrit la saison 2018 du Festival der Klänge avec un récital absolument fascinant de par son incroyable technique et son  exceptionnelle interprétation de Liszt.

Porté par la perfection de son jeu, Denys Maksymchuk nous entraîna et nous fit voyager à travers l'enfer et le paradis de la Divine Comédie de Dante Alighieri.

En deuxième partie, après une romantique sérénade de Schubert, la Totentanz de Liszt, avec le pianiste Joseph Avila à la partie d'orchestre, fut une expérience unique.

Ce fut simplement extraordinaire.

Cela m'a rappelé les concerts de Georges Cziffra en personne. Ces deux oeuvres de Liszt resteront gravées longtemps dans ma mémoire.

Magnifique! "

Yumiko Hertelendy

The Cziffra Foundation

Denys Dragan © Andrej Grilc

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

LISZT - Après une lecture de Dante

Denys Dragan Interview Chopin Liszt